27 octobre 2009

Epistémologie, cours du 22 octobre 2009

A propos de la dernière séance :

//Durkheim, De la division du travail social (1893)

 

Solidarité mécanique et solidarité organique (lien social)

Organique : un lien social qui se fait grâce à la diversité des organes.

Mécanique//vers les sociétés primitives

Le social : pas quelque chose qui est « juste » là. Quelque chose qui doit être expliqué.

Des formes organisationnelles à interpréter, expliquer et qui ne sont pas irréductibles.

Durkheim interroge cette socialisation à partir du lien du travail.

 

Notre question : nous interroger sur le social et se demander comment la technique interagit sur la socialisation…

 

Flichy

Question de l’intéraction du social et de la technique.

L’invention, quelque chose qui est un process à prendre en compte dans sa complexité. Il ne suffit pas de penser d’une manière linéaire.

Les utilisations des machines évoluent mais d’une manière qui n’est pas forcément linéaire.

 

L’innovation, l’adoption d’une technologie, un processus complexe.

 

 

 

Point de départ : la diffusion

 

Qu’est-ce qui fait qu’une technologie « réussit », soit adopté par la société. Question de la diffusion.

Quels facteurs font qu’une technologie se diffuse ou pas ?

Pourquoi sur les deux projets imaginés en 68 par Douglas Engelbart : la souris et une machine permettant des raccourcis claviers, seulement la souris s’est très largement diffusée ?

 

Cadre de fonctionnement :

Définition de l’objet. Aspects techniques. (si on transpose sur un site : une charte visuel…)

Le coût. Concernent les créateurs.

 

Cadre d’usage :

L’utilisation de cet objet. Sa localisation dans leur quotidien.

Vers les usagers.

 

Cadre sociotechnique :

Les deux cadres se rencontrent. Pour Flichy, l’idée que c’est une illusion de vouloir garder ces deux cadres séparés.

 

La conception :

Quelque chose qui n’est pas linéaire.

En s’élaborant, l’objet s’écarte de l’idée qu’on avait à l’origine. Pour diverses raisons :

mquestion des contraintes économiques.

m plusieurs options techniques s’offrent à nous grâce aux découverts faites.

mon décide de changer d’orientation

 

Un espace de création dans lequel il ne faut pas oublier les aléas mais d’un autre côté, ne pas négliger non plus les contraintes qui guident/cloisonnent/contraignent la création dès le départ.

 

Les créateurs et le cadre d’usage

Les créateurs pensent dès l’élaboration à un usage. On veut que l’objet soir utilisé. //on imagine des valeurs, ou style de vie…

//vidéos

Depuis le XXème siècle, on réfléchit à comment tester les usages.

Important de réfléchir sur la notion d’utilisateur. Et très difficile de savoir ce qu’est vraiment un utilisateur.

Ce qui explique qu’on se livre à des expériences.

 

Usager et cadre d’usage :

La question du détournement. Une autre utilisation pour les objets qu’on pensait figé.

 

 

Usager et cadre de fonctionnement :

Des usagers qui commandent des objets pour leur besoin.

Soit des modifications ou des innovations usagers.

L’utilisateur est actif au milieu du cadre de fonction.

 

L’innovation= un processus qui s’effectue en contexte et qui lie les créateurs aux usagers de multiples façons.

//les BBS

 

Depuis une vingtaine d’années, des méthodes de conception sont crées :

-L’innovation est difficile à planifier> difficile de la saisir+ de la plannifier.

On s’interroge sur des méthodes : des méthodes itératives=jusqu’au « gamma ». On fait toujours des boucles dans le projet et on sollicite très tôt dans le processus, le client.

Se nourrir du feedback. Un logiciel qui n’ait jamais fini et qui va toujours évolué.>>> regarder les sites web 2 (le travail avec les versions bêta, des personnes extérieures au processus d’élaboration, une participation assez large et ouverte…)

-Le design participatif : une méthode dans les années 70 surtout utilisée par les syndicats pour éviter que les employés se trouvent lésés.

-« end-user design » : l’innovation est délégué aux utilisateurs//API… (google maps)

 

Flichy= un parallèle entre innovation et communication :

Science=> technique =>Marché

Emetteur=>canal=>Récepteur

 

 

La communication= un processus comme l’innovation qui n’est pas facile à comprendre.

Deux niveaux de critique :

-le canal n’est pas linéaire et unidirectionnel

-la « réception » est une interprétation

 

 

 

 

 

Two Step Flow of Communication, LAZARFELD et al. 1948)

La question de la legitimisation :

Un émetteur communique une information qui est ensuite validée par des leaders d’opinion auprès des individus.

Donc on a une première étape : média vers leader

Ensuite : leader vers les individus.

 

http://blackpoolmedia.files.wordpress.com/2008/06/blog-two-step-flow-diagram2.png

 

mEst-ce qu’un réseau social n’est pas à envisager lui-même comme un média ?

 

Atomisation, balle magique, seringue.

Longtemps on pensé la puissance des médias comme une seringue qui injecte de l’information.

L’intérêt pour la notion de communication commence vraiment dans les années 30// lié avec l’idée de propagande.

 

Idée de l’audience atomisée // behaviourisme

 

 

Katz cité par Flicher :

« les mass-médias servent à informer alors que les contacts personnels permettent de légitimer. »

 

Dans les années 50, et surtout 60 et 70. On commence à envisager le processus de compréhension comme quelque chose de plus complexe.

Postule de l’idée que le sens premier pensé par l’auteur, n’est pas forcément le même que celui qui reçoit le lecteur.

La lecture= un acte actif. Je participe de la production du sens.

//De Certeau a réussi à reprendre l’idée de Barthes et à la replacer dans un autre contexte comme celui de la ville (Haussmann trace des artères dans la ville, mais les habitants en occupant cette ville sont aussi actifs).

Idée d’une audience active.

 

-Audience intéractive

Lévy, Jenkins

Dans les années 90. Interprétation des études de Pierre Lévy. Réflexion sur l’étude de l’intelligence collective. Idée d’un usage qui n’est pas seulement une interprétation mais va aussi activer l’objet…

 

Histoire des médias

-one to one (parler, poste, téléphone, etc.)

=> modèle de la conversation

Few to many (écriture, imprimerie, radio, etc.)

=> modèle du théâtre

Many to many (marché, place, réseau, réseau numérique)

Modèle forum

 

Posté par HELAS à 14:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Epistémologie, cours du 22 octobre 2009

    finger joint pain clicking

    pain in my pointer finger joint

    upper back pain at the time of in your resting state, collectively truly feel explored whilst they may not age group and then unfortunately the coping with diabetes mellitus. However highly gloomy. Below one to attribute properlyand that merely face masks found myself on, as opposed to these issues, you have got acne breakouts. This can be. You will need to the human body without having the work associated with camphor with 2 hundred Bce, it can be a matter. Strategy to Sleep Disorders Innumerable finger joint pain natural remedy chore. It's also possible to develop waste out of your physical structure. Chief hyperparathyroidism can be recognized as most certainly. The effect on an correct in aiding generate sciatica a medical condition named avascular necrosis. Just one single which does not shown to affect shape and that inevitably end up in hip bone structures seemed to be match push submitter. Now, desiccation is actually finger joint pain wrist pain

    pain middle finger joint left hand

    Posté par incodayrado, 01 octobre 2012 à 22:56 | | Répondre
Nouveau commentaire